Le long du petit Rhône

Publié le par Geneviève LANGLAIS

 

 

Publié dans campagne

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

"Ve 24/02/2006 09:12

ben oui... c'est pas mal tout ça...
parfois des frissons ou bien des sourires mais toujours un étonnement du coeur.
bisous.
 

louvemisss 03/02/2006 14:45

bonjour,
belles photos noir et blanc.
bonne après-midi.
louvemisss

James 25/01/2006 09:45

(Comment photographier ou peindre, peindre ou photographier) l'arbre, la grue et la caravanne (avec juste les tubes du noir et du blanc)Je prends les gouaches de mon coeur. Ah non pas celles en couleur(s). Non, juste la noire, la blanche.Et puis comme je suis paresseu(se) et que je m'en mets toujours partout de la peinture, qu'elle soit à l'eau ou qu'elle soit à l'huile, comme je me mets toujours de la peinture partout quand je peinds, et bien je prends une drôle de palette.Je prends une palette qui ne tâche pas (Enfin une palette qui ne tâche pas quand elle ne me lâche pas ! ).Une étrange palette pas plate qui s'appareil photographique numérique.Bon d'accord il m'arrive (ou m'arrivait) de prendre une autre palette qui s'appelle (ou s'appelait) appareil photographique argentique.Je suis content(e) d'être né(e) aujourd'hui.Si j'étais né(e) avant, j'aurais dû(u) dépenser tous mes sous en produits lessiviels qui m'auraient empêché d'investir en ma vielle.Hein ?Si j'étais né très avant, la lessive c'était le savon, hein ?Mais bon, méfions-nous des détails.Tout détail quand on s'y arrête porte en lui-même une portion irréductible de désespoir spleenétique.Moi, je peinds, je photographie. Moi je photographie, je peinds. Je peinds, je photographie. Je photographie, je peinds. Avec ici du noir et du blanc.C'est tout.Gardez pour vous les détails. Et ouvrez vos yeux qui sont vos coeurs, vos âmes (les yeux, ses "fenêtres de l'âme"...).Voilà. C'est tout, redis-je. Viendez prendre les cadeaux de mon coeur à votre coeur.Parce que les yeux ça n'existent pas.Ah oui, j'avais dit et redit "c'est tout" !James (qui vient d'acheter de la peinture pour son enfant qui va prendre des cours de dessins, hors école obligatoire)